SHARE

Publicații
Institutul Naţional al Patrimoniului

Palais Des Cantacuzins

Palais Des Cantacuzins
Pays
Roumanie
Region/province
Muntenia, Ville de Bucarest
Nom de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne.

Palais Des Cantacuzins
Le Musee National "Georges Enesco"

Propriétaire de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Le Ministere de la Culture et des Cultes
Athorités publiques ou privées responsables pour le site ou la propriété (management délégué)
Union des Compositeurs et des Musicologues de Roumanie
Musée National "Georges Enesco"
Adresse postale
Calea Victoriei nr.141
Coordonnées géographiques de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Lat.N=44°26'56"; Long.E=26°05'24"; L-35-125-C-a


View Larger Map
Raisons du listage
Le Palais des Cantacuzins a été bäti d'apres les plans de l'architecte I. Berindei (architecte roumain, qui a été parmis les premiers roumains a faire leurs études a l'Ecole de Beaux-Arts), ayant comme modele -"l'hötel particulier"- les résidences parisiennes de la noblesse. Du point de vue urbanistique, l'architecte avait pris en considération l'intention de la municipalité de redessiner la ville dans l'esprit européen de la "ville jardin". Il est considéré comme etre le premier en ligne du programme d'architecture mentionné. L'emplacement de cet édifice le long de la Voie de la Victoire, l'une des plus anciennes arteres urbaines de la ville, devenue symbolique pour l'histoire de l'architecture roumaine et européenne, grâce a son aspect de boulevard parisien, ce qui accentue sa qualité de monument de premier rang.
La peinture intérieure du plafond du salon de musique, est réalisée par le peintre G.D.Mirea, qui, a cet égard avait entrepris un voyage d'information a Paris.
L'Edifice a une valeur de notoriété universelle grâce a sa valeur mémorielle, en tant que résidence du grand artiste Georges Enesco, personnalité complexe de la musique, compositeur, violoniste, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue, l'un des plus importants musiciens du XIXeme siecle et de la premiere moitié du XXeme siecle.
Siege du Musée National Georges Enesco, de l'Union des Compositeurs et des Musicologues de Roumanie, on y développe un programme de concerts et culturel de haut niveau, européen et international. On y reçoit en permanence des touristes – il est mentionné dans les guides touristiques - en tant que musée. Les évenements culturels qu'on y organise dans le salon des réceptions constituent une attraction pour le public avisé, de Roumanie et de l'étranger.
Le bätiment abrite lui aussi des évenements culturels, organisés a l'occasion du Festival et du Concours International Georges Enesco.
Description de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Le Palais des Cantacuzins, situé sur le dernier tronçon de la Voie de la Victoire, l'une des plus longues et importantes rues centrales bucarestoises, a été construit d'apres le modele des résidences nobiliaires parisiennes (hötel particulier de ville ), bätiments placés au milieu du terrain, autour desquels on a aménagé des jardins. Le Palais a été construit pres d'autres résidences de la haute société de Bucarest, situées le long de la Voie de la Victoire, pres du Palais Royal.
L'ensemble est pourvu de deux voies d'acces, l'une principale, de la Voie de la Victoire et une autre, secondaire de la rue gen.Gh.Manu, (ancienne lt.Lemnea no.16). Le point d'intérët le plus important de l'enceinte est le corps principal du palais, situé au centre de la parcelle, ainsi qu'un corps secondaire, utilisé aussi par les propriétaires du palais, une sorte de petit pavillon pour les invités, situé derriere le palais (V), deux constructions annexes , placées a peu pres symétriquement par rapport a l'entrée secondaire dans l'enceinte (S) et le parc. La surface du terrain est assez grande pour le centre ville bucarestois, voire 6638m2, d'apres l'actuel plan de cadastre. Le corps principal – Le Palais. A l'heure actuelle, le bätiment abrite deux institutions publiques: le Siege de l'Union des Compositeurs et des Musicologues et le Musée de la Musique qui qui se partagent l'ancien espace résidentiel.
L'aspect résidentiel nobiliaire a été développé selon certains prototypes classiques, spécifiques pour la fin duXIXeme siecle et le début du XXeme siecle. L'ordre des pieces, regroupées autour de deux axes, une principale et une secondaire, avec une certaine symétrie des espaces principaux, par rapport a l'axe majeur.
Le rez-de-chaussée (hochparterul), situé a env. 3,00m au dessus du niveau de la cour, abrite la zone représentative d'accueil, avec les pieces principales, la bibliotheque, les salons, la salle a manger, le petit amphithéätre, pour réceptions et auditions, concentrées le long d'un hall central faisant la liaison entre l'entrée principale et la sortie vers la terrasse. Les espaces sont décorés et peints avec raffinement. A présent, ils sont utilisés pour y organiser des réceptions, des auditions, musée, bureaux de la direction etc.
Le rez-de-chaussée du bätiment est représentatif pour les institutions qui y résident. Du hall principal on pénetre dans l'amphitéätre et la salle du conseil; sur la droite du hall central, composé de cinq pieces, se trouve le cöté musée, avec ses quelques pieces annexes pour les bureaux;
Toutes les pieces orientées vers la façade principale, organisées comme bureaux, ont acces au premier étage, par l'escalier principal du cöté latéral du bätiment;
Toutes les pieces du deuxieme étage sont destinés aux bureaux;
Le sous-sol I, en fait, un rez-de-chausée- semi-enterré, s'étend sous tout le rez-de-chaussée et comprend le secteur technique.
Le sous-sol II est partiel et il abrite des espaces techniques (la centrale etc) ainsi que des espaces de stockage.
Deuxieme Etage I, plus sobre que le rez-de-chaussée en matiere de décoration.
Le rez-de-chaussée impressionne par la richesse des ornements, réalisés avec une technique et des matériaux des plus précieux. L'entrée est marquée par un véranda sur une structure métallique couverte de verre, disposée en console.
Sur l'axe de l'entrée il y a d'abord un premier hall, d'ou¸ par deux escaliers balancés, on peut accéder aux autres étages. Dans l'ancien salon de musique on trouve des ornements en plätre, des vitres colorées, des fonds en mosaiques dorés, stucage en marbre Des peintures ont été réalisées sur les murs et le plafond) par le peintre G. D. Mirea, représentant Apollo et ses muses.
A l'étage, une partie réservée contient deux pieces importantes: la bibliotheque et la salle de réunions. La bibliotheque, avec sa sous-pente soutenue par des colonnes en stucage en marbre et son escalier en bois, a comme décoration principale les les murs recouverts de lambris en bois et le plafond peint par Vermont. La salle de réunions est entourée par des boiseries en chëne sculptés; les murs et le plafond sont décorés avec des effigies, des aigles, des guirlandes exécutées en plätre et colorées avec des teintes foncées.
La peinture. Nicolae Vermont est l'auteur de six médaillons, dont trois sont signés et datés 1907. Deux d'entre eux, un berger avec ses moutons et une paysanne a la seille sont inspirés directement par l'oeuvre de Nicolae Grigorescu. Un sujet inédit c'est la composition qui représente plusieurs jeunes gens qui font la fëte en plein air, animés par une orchestre de ménétriers.
La scene historique de grandes dimensions qui est retracée sur le mur de la bibliotheque, le proces de Stroe Leurdeanu, exécutée en 1909, fait preuve de sa maitrise en matiere de composition monumentale, de grande qualité artistique, devenue l'une de ses principaux ouvrages.
La partie centrale du plafond de la salle a manger est signé par Costin Petrescu. La composition allégorique au centre, dans un mouvement élancé, avec deux personnages féminins et plusieurs anges est une réussite dans le domaine de la décoration. Sur la partie droite, un faune qui porte sur la tëte une couronne de vigne un gobelet a la main et sur la partie gauche une fée avec une torche a la main.
Les peintures du plafond du salon de musique sont l'oeuvre de G.D.Mirea. En vue de leur exécution, l'artiste a entrepris un voyage d'études a Paris.
Autres deux plafonds dans la voüte des pieces situées a l'entrée dans le bätiment, qui servaient de vestibule, appartiennent, parait-il, aussi a G.D.Mirea.
Chacun d'entre eux représente une scene allégorique dans le style poétique bien connu du peintre.
La sculpture.Emil W.Becker. L'entrée principale du bätiment attire surtout l'attention par la générosité, la somptuosité de la décoration sculpturale. La façade est décorée, au dessus de la porte d'entrée, d'un fronton circulaire, ayant au centre l'arme princiere des Cantacuzins, évocation du titre de noblesse reçu une fois par les ancëtre du propriétaire, de la part de l'empereur autrichien. Dans la composition de la scene, cinq chérubins sont représentés; avec des mouvements enjoués, le groupe dans son ensemble étant animé par un pathétique romantique. Pres des fenëtres du grenier, un personnage féminin, les ailes déployées, la Musique, vétue d'une robe en voile joue de la lyre. A ses pieds, a gauche et a droite, deux chérubins dansent au rythme de la musique.
Sur le coté gauche de la façade, au centre, des bas-reliefs identiques, représentant une femme aux formes généreuses, entourée par deux couples de chérubins qui dansent.
Le fond dans sa composition est couvert de fleurs et de pousses. D'autres éléments décoratifs en série qu'on peut voir a l'extérieur sont un médaillon avec un chérubin ayant attaché un trophée avec des instruments de musique. Le cartouche avec un masque représentant un vieillard a riche chevelure ornée de fleurs, la barbe désordonnée et regardant tout droit devant lui.
Histoire de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Dans le plan cadastral de la ville de Bucarest, de 1911, Iorgu (Gogu) Cantacuzene, détenait un terrain de grandes dimensions, situé entre rue Verde (actuellement Gh. Manu), La Voie de la Victoire et rue Frumoasa.
Gheorghe Grigore Cantacuzene-"Le Nabab", homme politique, ancien ministre des finances, Chef du Parti Conservateur, Président du Sénat, Premier Ministre, au moment du passage du XIX au XX eme siecle, qui a vécu entre 1837-1913, possédait une énorme fortune, obtenue par héritage et par mariage, mais aussi par une bonne administration, et il a fait construire pour lui et sa famille toute une série de palais princiers.
On retrouve le bâtiment principal du palais dans le plan de 1902, mais pas encore les annexes qui donnent sur la rue Verde. Le petit bâtiment ou Georges Enesco va habiter plus tard, ne s'y retrouve pas, car construit plus tard.
En 1913, "le Nabab" meurt, en laissant le Palais de la Voie de la Victoire en héritage a son fils aîné, Mihail (1864-1928), qui, a son tour, était un homme politique reconnu. Il est fort possible que, tout de suite apres la mort de son pere, Mihai Gh. Cantacuzene a fait bâtir le petit pavillon derriere le palais, ainsi que les annexes absolument nécessaires pour une résidence noble (garage, étables etc.) Monument d'architecture, le Palais Cantacuzene, a été construit aux environs de 1902. Jusqu'en 1937, lorsqu'elle est devenue la demeure du grand musicien, le bâtiment a eu plusieurs destinations.
Vers les années 1940, le Palais des Cantacuzene est devenu le siege du Conseil des Ministres.
En 1967, Maria Cantacuzene-Enesco (née Rosetti-Teþcani), veuve de Georges Enesco, fait don de l'immeuble en faveur de l'Etat. On y expose les manuscrits des compositions de Georges Enesco, ses violons et ses pianos, les meubles originaux, la bibliotheque avec des ouvrages sur la musique, des tableaux, gravures, objets d'art décoratif, lettres, programmes concerts, chroniques, photos, documents concernant l'activité du musicien.
A partir de 1980, le bâtiment abrite le Musée de la Musique Roumaine.
Le Musée National "George Enescu",
Fondé en1956; y sont présentés les manuscrits des compositions de Georges Enesco, ses violons, ses pianos, les meubles originaux, la bibliotheque avec des partitions de sa musique, des tableaux, gravures, objets d'art décoratif, lettres, programmes concerts, chroniques, photos, documents concernant l'activité du musicien.
Systeme de protection pour la propriété culturelle, le monument, le site naturel ou urbain, ou le site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Monument historique d'importance nationale et universelle, selon la Liste des Monuments Historiques 2004, code B-II-m-A-19869. Protégé aussi de par la Loi no.5/2000, Loi concernant l'aprobation du Plan d'Aménagement du Territoire National-PATN, Section III, Zones protégées, Valeurs du patrimoine culturel d'intérët national, (monuments historiques d'importance nationale, exceptionnelle).
Statut de la conservation du site/de l'objet
Le monument est en bon état de conservation. Il a été restauré entre 1990-199 avec l'aide des fonds de l'Union des Compositeurs et des Musicologues de Roumanie.
Politique sur la promotion et l'accroissement de l'appréciation du site/de la propriété (details sur les actions déja enterprises et necessaries)
L'iimmeuble abrite l'Union des Compositeurs et des Musicologues de Roumanie, le Musée et le Mémorial de Georges Enesco, ouvert au public.
Echanges culturels et réseaux
Depuis 1956, le monument abrite le Musée National "Georges Enesco", personnalité notoire de la musique classique nationale et universelle. Le musée est ouvert pour ëtre visité et on y expose des documents et des objets personnels, qui aident a mieux connaitre la personnalité de l'artiste.
On peut y voir, a cöté du violon d'Enescu reçu lors de son quatrieme anniversaire, des partitions de ses oeuvres, diplömes et médailles qu'on lui avait conférées, parmis lesquelles la Légion d'Honneur française.
Le nom du musicien est devenu aussi le nom d'un important festival et concours international de musique classique, qui se déroule dans cet édifice de culture.
Héritage et actions créatrices
Le Musée accueille des évenements culturels divers, liés au domaine de la musique, lancement de livres, conférences, évenements mondains ou auditions
Activités entreprises/planifiées pour augmenter le profil et le caractere representative du site
Lancements de livres, conférences, évenements mondains ou auditions etc.