SHARE

Lista Patrimoniului Mondial - UNESCO
Institutul Naţional al Patrimoniului

La citadelle d'Histria

 

La citadelle d'Histria
Pays
Roumanie
Region/province
Dobrudja
Nom de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne.
La citadelle d'Histria, Liste des Monuments Historiques code, CT-I-s-A-02681, monument a valeur national et universelle
Propriétaire de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Musée National d'Archéologie - Constanta, Conseil du District de Constanta
Athorités publiques ou privées responsables pour le site ou la propriété (management délégué)
Le Ministere de la Culture et des Cultes,
Responsable pour l'administration de l'édifice: Le Conseil du District par le Musée de Constanta
Responsabilité scientifique: Institut d'Archéologie Vasile Pârvan, Bucarest
Responsable pour l'administration des fonds et pour la surveillance des travaux: Office National des Monuments Historiques
Adresse postale
-
Coordonnées géographiques de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
longitude et latitude: 44°32'50.27"N, 28°46'25.17"E


View Larger Map
Description de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Histria, une colonie grecque en Dobroudja sur la côte de la Mer Noire (aujourd'hui au bord du Lac Sinoe), a été fondée vers la moitié du 7-eme siecle avant JC par de colonistes de Miletus (conformément aux données transmises par Eusebius, une possible date de fondement peut etre les années 657/656 avant JC, et, conformément a une tradition mentionnée par Ps. Skymnos, l'année 630 BC peut représenter la date du fondement de l'établissement) et elle a existé pour 14 siecles, jusqu'au 7-eme siecle AD.
Elle est la plus vieille colonie grecque sur la côte occidentale de la Mer Noire, et l'une des premieres fondées dans le basin de cette mer.
Pendant le V-eme siecle avant JC, Histria est devenue un vrais polis, avec un développement institutionnel démocratique confirmé par les ouvrages d'Aristote et avec un développement urbain confirmé par une nouvelle muraille de cité et par de nouveaux temples dédiés a de diverses déités. Histria est la premiere cité grecque ancienne a la Mer Noire qui a émis monnaie et, il est tres probable, la cité fut membre de la Ligue Délianne d'Athenes. Du fait qu'elle avait de bonnes relations avec le royaume Odrysien des Thraces et avec les Scythes sur la côte nordique de la Mer Noire, la cité a évolué en paix jusqu'au dernier quart du IV-eme siecle avant JC, lorsqu'elle a été détruite pendant le conflit qui a oppose le roi Philippe de la Macédoine aux Scythes conduits par Ataeas.
Pendant l'époque hellénistique, en dépit des conditions plutôt défavorables, Histria a pu continuer son développement économique, politique et culturel. Cela a été aussi une nouvelle époque de développement édilitaire – nous pouvons voir une nouvelle muraille de l'acropole, de nouveau temples dans la Zone Sacrée de la cité et une nouvelle muraille de cité entourant le site entier. Pendant le premier siecle avant JC, pour une courte période, la cité a été sous l'influence de Burebista, le Roi des Daces. La domination romane a représenté une nouvelle période de prospérité pour Histria, période interrompue par les invasions répétées des Goths. Une cité a été construite pendant le regne d'Hadrian et, apres la destruction causée par les Goths, un nouvel autre a été construit vers la moitié du III-eme siecle A.D. Les derniers moments de prospérité de la cité correspondent aux regnes des Empereurs Constantin le Grand et Justinian (un témoignage sur sa politique utilitaire a Histria étant la basilique épiscopale a dimensions impressionnantes: 60 m de longueur et 30 m. de largeur).
Apres 14 siecles d'existence, vers la moitié du VII-eme siecle A.D., Histria a cessé de vivre. Le site ne fut jamais occupé par un autre établissement et, ainsi, les conditions offertes aux recherches archéologiques sont remarquables de ce point de vue.
Systeme de protection pour la propriété culturelle, le monument, le site naturel ou urbain, ou le site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne, le cas échéant
Protection par l"Ordonnance du Gouvernement no. 43 sur la protection de l'héritage archéologique, Loi 422/2001 sur la protection des monuments historiques.
En tant que monument sur la Liste des Monuments Historiques, listage pendant Juillet 2004, - monument a valeur nationale et internationale.
Tous les travaux de restauration conditionnés par l'obtention de l'approbation issue par la Commission Nationale pour Monuments Historiques (Ministere de la Culture et des Cultes).
Tous les travaux de construction conditionnés par l'obtention d'une autorisation de construction issue par le Conseil du District de Constanta.
Politique sur la promotion et l'accroissement de l'appréciation du site/de la propriété (détails sur les actions déja entreprises et necessaries)
Comme les questions concernant de nombreux points soulignés au-dessus peuvent avoir des réponses données exclusivement par les archéologues d'Histria – en considérant que les résultats de ces recherches vont etre publiées, notre génération étant la seule capable a offrir aux Roumains et au monde scientifique international au moins autres dix volumes de la série monographique sur Histria.
En entourant par une clôture de protection la superficie de presque 73 ha, officiellement en cours – exclusivement pour les travaux archéologiques, on pourrait démarrer le processus de préservation des monuments extremement importants sur le plateau occidental, qui peut etre en mauvais état juste le lendemain ou a la fin de ces travaux idéals s'ils ne sont plein de succes.
Le Conseil du District de Constanta est impliqué dans de différents projets européens tells que le circuit des sites romans (le circuit des ensembles romans) RESIDE, fondé par la Commission Européenne, 2005-2007
Echanges culturels et réseaux
Histria est la plus vieille cité grecque sur le territoire roumain.
Héritage et actions créatrices
Signal sur des sites archéologiques, dans des secteurs différents
- Tourisme culturel
Des chemins culturels incluant des visites aux sites de Dobroudja, Histria, Tropaeum Traiani, Adamclisi, Callatis, Tomis etc.
Réorganisation du musée du site par un programme d'informations et publicité sur les valeurs du site par le web site et par de publications sur papier (guides, brochures etc.)
Sources et niveau de financement
Le Ministere de la Culture et des Cultes – pour les recherches archéologiques.
Le Conseil du District de Constanta
Budget et sources de financement pour la préservation des propriétés culturelles, les monuments, les sites naturels ou urbains, ou les sites ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne, et pour promouvoir une stratégie.
Réhabilitation et promotion du site archéologique par des voies culturelles
Consolidation, réparation, modernisation des espaces du musée archéologique d'Histria, superficie 2400 m2.
Partenaires
Musée National d'Histoire et Archéologie,
Le Conseil du District de Constanta
Le Conseil Local d'Histria,
Fonds de financement- 120.000 euro, Le Conseil du District de Constanta
62.500 e- Phare funds
Support financier pour le programme Hiperb, finance par le Gouvernement de Grece
Activités entreprises/planifiées pour augmenter le profil et le caractere représentatif du site

Le projet proposé va résulter dans une amélioration radicale de la valorisation du site archéologique, dans l'implémentation du plan sur l'administration et dans l'accroissement significatif de la maniere dont le public devient conscient de ce site grec.
Ce projet sera tres utile pas seulement pour le site, mais aussi pour d'autres sites archéologiques et monuments roumains, en offrant un modele conceptuel sur l'implémentation du plan sur l'administration pour des périodes courtes, moyennes et longues.
Voici les buts principaux:

  • réalisation et implémentation du plan sur l'administration et d'une application GIS qui vont assurer la surveillance du site;
  • interventions urgentes en faveur des monuments grecs;
  • travaux de restauration pour les monuments grecs;
  • un systeme de cartouches informatifs remplacés en ville;
  • renouvellement du musée du site en vertu de l'idée de multiculture;
Links

Dobrogea - Roumanie, de Vama Veche à Tulcea, du Danube à la mer

Revizuirea Listei Indicative a României pentru Patrimoniul Mondial UNESCO: Consultare publică

 

Rezultatul consultării publice desfăşurate între 25 mai şi 5 iunie a.c. - Tabel comparativ


Lista Indicativă este denumirea tehnică pentru a desemna un inventar de situri aflate pe teritoriul fiecărei ţări parte a Convenţiei Patrimoniului Mondial, considerate potrivite pentru a fi înscrise în Lista Patrimoniului Mondial - LPM UNESCO.

Înainte de a figura în LPM UNESCO, orice sit trebuie să fie introdus de către (oricare) stat în Lista Indicativă cu cel puţin un an înainte de a fi propus pentru LPM. Propunerile de situri sunt făcute în baza tematicilor şi studiilor cele mai recente.

România prezintă şi astăzi Lista Indicativă din 1991, în pofida faptului că fiecare stat semnatar are obligaţia de a o actualiza la cel mult zece ani. Cu toate că a fost completată în 2004, 2010 şi 2016 (când au fost introduse în Lista Indicativă Sibiul, Rimetea, respectiv Roşia Montană), Lista Indicativă a României a rămas neactualizată în ansamblul său. Ea este anacronică şi depăşită la nivel de propunere, de criterii şi de metodologie.

Institutul Naţional al Patrimoniului consideră că este imperios necesară revizuirea Listei Indicative şi actualizarea ei potrivit Ghidului Operaţional pentru Implementarea Convenţiei Patrimoniului Mondial cât şi recomandărilor Centrului Patrimoniului Mondial.

În urma consultărilor cu Ministerul Culturii şi cu Ministerul Mediului, Apelor şi Pădurilor, INP prezintă spre consultare publică Procedura şi calendarul de revizuire a Listei Indicative a României, împreună cu noul Formular pentru propunerile de înscriere.

Observaţiile şi propunerile privind materialele prezentate spre consultare pot fi făcute prin e-mail, la adresa listaindicativa@patrimoniu.gov.ro, până la data de 5 iunie (inclusiv).