SHARE

Monumente istorice
Institutul Naţional al Patrimoniului

L'Athénée Roumain

L'Athénée Roumain
Pays
Roumanie
Region/province
Bucarest
Nom de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
L'Athénée Roumain
Propriétaire de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Ministere de la Culture et des Cultes, administrateur La Philarmonique George Enescu
Athorités publiques ou privées responsables pour le site ou la propriété (management délégué)
La Philarmonique d'Etat George Enescu
Adresse postale
Bucarest, sector 1, str. Franklin nr. 1-3
Coordonnées géographiques de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
Latitude nord 44°26'29"
Longitude est 26°05'55"


View Larger Map
Raisons du listage
Les clubs littéraires de la premiere moitié du XIXeme siecle avaient le nom d'Athenaeum, d'apres l'académie de Hadrian, créée a Rome en 135 avant JC. De la sorte, dans toute l'Europe commencent a se constituer, aupres des académies de Lyon, Marseille, Londres, des centres culturels, d'abord a caractere privé, qui ont été utilisés ensuite comme instruments pour la diffusion de la culture. Les modeles que les organisateurs de "L'Athénée Roumain" ont eu en vue étaient des établissements similaires de Turin, Madrid, Paris. Gräce a ce caractere populaire, l'Athénée roumain est entré dans l'esprit du public comme un lieu de création pour les savants, écrivains, artistes etc. C'est comme cela que C. Esarcu, V.A Ureche et N. Kretulescu ont fondé a Bucarest, en 1865, l'institution de l'Athénée Roumain, ayant comme but de "fournir a la population toutes les connaissances dont il a besoin ".
L'Athénée a été imaginé comme "un palais de la science et des arts ", ou le grand public avait acces, dans une ambiance fastueuse, aux bienfaits de la culture – expositions, concerts et conférences, bibliotheque pinacotheque et, plus tard, projections de films.
En 1886, sur la recommandation de Charles Garnier (l'auteur de l'Opéra de Paris) on a choisi l'architecte français Albert Galleron, pour élaborer le projet de la construction de l'Athénée, qui fut inauguré le 14 février 1888. Il devient le symbole de la capitale du Royaume Roumain.
Edifice représentatif pour la capitale du pays, il se trouve sur l'une des plus anciennes et des plus représentatives arteres, la Voie de la Victoire, juste en face du Palais Royal.
Monument classé dans le groupe de valeur A, groupe d'intérët national et universel. Conservé dans un tres bon état (restauraration-consolidation terminée en 2004)
L'édifice abrite périodiquement, le bien connu Festival et Concours International George Enescu.
C'est ici également le siege de la Philarmonique "G. Enescu" et c'est ici aussi que se sont tenus des concerts avec la participation de quelques uns des plus célebres chefs d'orchestre et interpretes du XXeme siecle: Erich Kleiber, Sergiu Celibidache, Ionel Perlea, Herbert von Karajan, Dinu Lipatti, Arthur Rubinstein, Pablo Casals, Yehudi Menuhin. A l'heure actuelle, l'édifice accueille en permanence des concours, des concerts, des expositions et des évenements musicaux. Objectif touristique et de culture mentionné dans tous les dépliants touristiques de la capitale.
Description de la propriété culturelle, du monument, du site naturel ou urbain, ou du site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne

Fiche d'identité du site.

  • Le terrain sur lequel se trouve l'Athénée Roumain est située sur le site historique de Bucarest, entre les rues N. Golescu (NE), Constantin Esarcu (NV), Place George Enescu (SV), rue Franklin (SE). Edifice représentatif pour la capitale du pays, il se situe sur l'une des plus (ancienne et importante artere, la Voie de la Victoire.
  • Le terrain comprend le bätiment initial de l'Athénée (1886-1889), son extension ultérieur (1893-1897) et le parc qui l'entoure.
  • Le corps principal contient la grande salle de concerts et conférences, située sur l'ancienne fondation qui avaient été prévue pour un cirque et un manege pour les chevaux de la Société équestre roumaine, dont la forme a influencé la planimétrie de la salle.
  • Construit dans le style néoclassique, avec beaucoup d'éléments de décoration spécifiques pour l'architecture française de la fin du siecle, le bätiment central a été réalisé plutöt dans un style eclectique.
  • La façade de l'édifice est un péristyle ayant une largeur de 48 m. Les 8 colonnes du péristyle ont une hauteur de 12 m, identiques en dimensions avec celles de l'Erechteion d'Athenes. Les dimensions des salles de concerts sont de 28,5 m de diametre et 16 m de hauteur. La hauteur totale du bätiment, jusqu'au sommet de la coupole est de 41 m.
  • La salle de concerts a comme caractéristiques: 28,50 m de diametre, 16 m de hauteur et une capacité d'env. 794 places, tandis que la hauteur totale du bätiment est de 41 m. La partie centrale du rez-de-chaussée est soutenue par 12 colonnes réalisées en plätre; du hall circulaire on arrive a la salle par 4 escaliers monumentaux en marbre de Carrara et toujours de ce hall part l'escalier d'honneur. Sur les murs de la salle, la fresque réalisée par le prof. Costin Petrescu, représente , en 25 épisodes, des moments importants de l'histoire des roumains. L'ouvrage, long de 75 m et large de 3 m, commencée en 1933 réalisé avec la technique "al fresco" sera inauguré le 26 mai 1938.
  • En 1935, a l'initiative de George Enescu, on organise une collecte de fonds pour la construction de l'orgue de concert; placée au fond de la scene.
  • Les portes en fer forgé qui ferment l'allée d'acces vers le bätiment, une partie de la clöture du jardin qui va jusque dans la Voie de la Victoire – ainsi que le portique néogrec sous le fronton en ordonnance ionique et la coupole (sur structure métallique) ont été considérés, a une certaine époque, comme embleme de Bucarest.
  • Dans le parc d'en face on peut voir la statue du poete de valeur universelle Mihail Eminescu, exécutée en bronze, par le sculpteur Gh. Anghel, en 1963.
Systeme de protection pour la propriété culturelle, le monument, le site naturel ou urbain, ou le site ayant joué un rôle important pour l'histoire européenne
L'architecte français Albert Galleron, dont le projet a été choisi par Constantin Esarcu, fondateur de la société L'Athénée Roumain
La construction apparait comme une nécessité pour le déroulement des multiples activités (culturelles, scientifiques, artistiques) de la Société L'Athénée Roumain, suite au développement d'un réseau "Atheneum" dans toute l'Europe.
En tant qu'institution, la Société de l'Athénée Roumain a été fondée en 1865 par Constantin Esarcu, V.A. Ureche et Nicolae Cretulescu.
La construction se réalise en deux étapes (1886-1889; 1893-1897) avec des fonds obtenus par souscription publique.
En 1889 (date de l'inauguration), on termine le corps principal, avec la grande salle de concerts et de conférences, érigée sur les anciennes fondations prévues pour un cirque et le manege des chevaux de la Société équestre roumaine.
Entre 1893-1897, avec des fonds reçus de la part du Ministere de l'Instruction Publique, le bätiment est complété avec une nouvelle aile qui donne sur la rue Posta Veche (actuellement rue N. Golescu) et on ajoute un escalier monumental au hall circulaire du rez-de-chaussée.
Apres la premiere guerre mondiale, le bâtiment devient le siege du Parlement, tandis que la Société l'Athénée Roumain devient le propriétaire de tout l'édifice.
Entre 1893-1897, avec des fonds reçus de la part du Ministere de l'Instruction Publique, le bätiment est complété qvec une nouvelle aile qui donne sur la rue Posta Veche (actuellement rue N. Golescu) et on ajoute un escalier monumental au hall circulaire du rez-de-chaussé. – L'architecte roumain Leonida Negrescu, auteur de l'extension, y compris l'escalier monumental du rez-de-chaussé
Entre 1924 - 1927 c'est l'aménagement des salles situées au sous-sol du bätiment.
Entre 1933-1937, le peintre Costin Petrescu travaille a la grande fresque de la salle de concerts, qui contienne des scenes historiques, en ajoutant un message patriotique a l'intérieur Belle Epoque, avec une décoration abondante, en contraste avec les façades austeres. L'ouvrage, long de 75 n et large de 3 m commencée en 1933 réalisé avec la technique "al fresco" sera inauguré le 26 mai 1938.
Dans le sens de conserver le meme intéret décoratif, c'est la préoccupation permanente de C. Exarhu et de Al. Odobescu, depuis 1888 déja, concernant la réalisation d'une fresque monumentale sur le mur circulaire de la salle et qui devrait évoquer les moments les plus importants de notre histoire nationale mais qu'elle donne aussi une imagine fidele du spécifique de l'äme roumaine.
A l'initiative de George Enescu, on organise une collecte de fonds pour la construction de l'orgue de concert (1935).
1962-1965 - on refait le systeme de ventilation et d'air conditionné de la salle de concerts (qui datait depuis 1888) et des salles en sous-sol.
1992-1998 - amples travaux de consolidation et de restauration: assechement du a la biodégradation, consolidations des corps latéraux, du portique, du systeme d'éclairage au centre par la lumiere du jour, des escaliers en spirale, refonte intégrale de la façade avec des matériaux homogenes, de la rénovation des finitions et des éléments décoratifs de la salle de concert, de l'élargissement de la scene, du reconditionnement des meubles, de la modernisation des installations (clime, réseau de distribution incendie, électrique).
La consolidation et la restauration ont duré, avec intermitence, jusqu'en 2004.
Status de la conservation du site/de l'objet
L'état de conservation est tres bon, gräce aux récents travaux de consolidation-restauration.
Il a été consolidé et restauré entre 2000-2004, par les architectes Raluca Nicoara & autres et ing. Dragos Badea.
Il a été ouvert de nouveau apres 2004, lors d'une nouvelle édition du "Festival International George Enescu".
Politique sur la promotion et l'accroissement de l'appréciation du site/de la propriété (details sur les actions déja enterprises et necessaries)
Activités musicales permanentes. Le public est attiré avec des abonnements annuels et des manifestations culturelles avec participations extraordinaires. Notoriété Le Festivalul International George Enescu attire un public intéressé de participer en permanence aux activités qu'on y organise. En fait, l'Athénée est la scene la plus importante du pays ou ont lieu les plus importants concerts philarmoniques du pays.
Echanges culturels et réseaux
Concerts et évenements promus par les partenaires Parmi les partenaires : Radio România Cultural, 7 Seri, TVR, Reader's Digest.
Héritage et actions créatrices
Ayant a sa disposition cette salle, la Société "L'Athenee Roumain" a diversifié son activité ; dans les salles de l'Athénée ont lieu des conférences, des concerts symphoniques de la Société Philarmonique Roumaine, fondée en 1868 par Eduard Wachmann, ainsi que des expositions de peinture (a partir de 1894, les salons officiels de belle-arte ont été organisés dqns cette salle).
D'ailleurs, l'Orchestre Philarmonique produira des concerts en permanence depuis le jour de l'inauguration de la salle, en 1888.et jusqu'a présent, a l'exception de la période de consolidation-restauration, entre 2000—2004. Le Festival et Concours International George Enescu, va présenter de nombreux concerts et spectacles, avec la participation d'artistes Européens.
Sources et niveau de financement
Le niveau de financement, national - Financement a base d'un emprunt intermédié par le Ministere de la Culture et des Cultes, garanti par le Gouvernement roumain, accordé par la Banque de Développement du Conseil d'Europe (BDCE) de cinq millions d'euros. Cet argent a couvert le coüt des travaux de consolidation, restauration et modernisation de la grande salle de concert, de la coupole, ainsi que la remise en état de la couverture décorative en tole de zinc de la coupole.